Avertir le modérateur

02/07/2010

Mosquee de Drancy : Mensonge et calomnie à propos d'un pseudo cambriolage

Le Collectif Cheikh Yassine revient sur le pseudo cambriolage au domicile de Hassan Chalghoumi à travers un communiqué de presse qui mettra fin aux differentes versions et depêches AFP ...


Chalghoumi et son conseiller attitré s’enferment de plus en plus dans le despotisme.
Après avoir perdu ces derniers mois les trois quarts des fidèles de la mosquée an Nour et la totalité de la confiance des anciens généreux donateurs, au point qu’ils sont obligés de faire faire des quêtes sur les marchés de la région pour pouvoir continuer à assurer leur même train de vie y compris les réceptions des personnalités de tous bords dépêchés à la rescousse du soldat Chalghoumi afin que celles-ci lui attribuent une légitimité à défaut de celle qu’il a perdu auprès des musulmans.

Le 26 juin, vers 9 heures, un mail qui dénonçait de façon très précise un certain nombre de comportements de Chalghoumi (comme nous en avons reçu à plusieurs reprises au cours de cette année) est arrivé sur la boîte du collectif ; en dernier ressort ce dernier invitait à prendre des photos d’une certaine voiture stationnée depuis plusieurs jours à l’entrée de la maison de Chalghoumi. Devant l’insistance de certains membres du collectif à prendre des photos pour vérifier la proximité de certaines personnes avec Chalghoumi, le responsable n’a pas omis d’objection à ce que ces photos soient prises d’autant plus que l'avocat du collectif avait déclaré qu’il n’y avait rien d’illégal dans le fait de les prendre.

En fin d’après midi, vers 19 heures une personne véhiculée a accompagné celui qui devait prendre les photos. Durant une ou deux minutes, depuis la rue, donc tout à fait à l’extérieur de la propriété de Chalghoumi, une des deux personnes a pris une vidéo de la voiture en question lorsqu’une voiture a surgi ; Chalghoumi est descendu avec trois personnes dont deux qui tenaient des matraques et qui ont donné tout de suite des coups aux membres du CCY en leur demandant de s’asseoir par terre. L’un deux parmi eux a eu le réflexe immédiat de demander : « Montrez vos cartes si vous êtes de la police ! Il s’agissait en effet de deux officiers appartenant au ministère de l’intérieur! Les deux personnes sont donc restées assises par terre. Chalghoumi s’est alors permis de les insulter outrageusement ! Environ 10 minutes après, 4 ou 5 véhicules de police sont arrivés sur les lieux ; ont mis les membres du collectif dans deux voitures différentes et les ont emmenées au commissariat de Bobigny.

A 20 heures on leur a signifié leur mise en garde à vue. La commissaire de Bobigny a alors demandé le numéro d’une personne de la famille à informer... pourtant la police n’a jamais contacté quiconque pendant toute la durée de la garde à vue qui a duré 24 heures et durant lesquelles les familles sont restées sans nouvelles de leurs proches !

Durant les premières heures de cette garde à vue, les agents de police ont manifesté leur surprise de voir que plus on avançait dans la soirée, plus les interventions (selon leurs propres dires) arrivaient « de plus en plus haut! »

Durant toute cette garde à vue, ces personnes ont été interrogées plusieurs fois, déplacées de commissariats et changées environ 8 fois de cellules !!!

A 23 heures, la commissaire de Bobigny s’est présentée à l’un d’eux pour qu’il signe un procès-verbal qui ne comportait rien de moins qu’une accusation de vol aggravé ! Bien entendu, il a refusé de signer de telles accusations fausses!

Le lendemain matin, la commissaire est revenue avec un nouveau procès verbal dans lequel on trouvait le chef d’inculpation suivant : « tentative de violation de domicile à l’aide manœuvres, menace, voie de fait, ou contrainte ! Evidemment les personnes n’ont reconnu aucune de ces nouvelles accusations puisque celles-ci aussi étaient tout aussi fausses! Vers midi, une perquisition au domicile des deux personnes a eu lieu, suivie d’une comparution immédiate devant un juge de Bobigny qui leur a signifié leur mise en examen et qui les a convoquées le 13 juillet 2010 à 13 heures devant la 17 ème chambre correctionnel du TGI de Bobigny.

Il ressort de manière clair, que l’acharnement de la justice - qui devant la clarté d’une situation pourtant sans équivoque - essaie coûte que coûte d’inculper avec des motifs fallacieux ceux qui osent s’opposer tout simplement à celui que les autorités considèrent comme l’emblème de leur islam de France !

Mardi 29 juin 2010, nous découvrons non-surpris que la plupart des médias reprennent à l’unisson la version d’Hassan Chalghoumi et de son inséparable conseiller, dont on sait pourtant que le seul langage qu’il a manifesté dans toute l’affaire dite de la mosquée de Drancy a été celui du mensonge et de la calomnie !

Mercredi soir 30 juin, le responsable du collectif a rencontré Mr Christian Lambert, nouveau préfet de la Seine-Seine-Denis, sur invitation de ce dernier pour faire le point sur la situation à Drancy. Dans le cadre de cette affaire de samedi, Mr le Préfet lui a affirmé que la préfecture n’avait communiqué aucune information à la presse et que tout le monde savait bien : « qu’ils étaient partis prendre des photos de la voiture. »

Une fois de plus dans cette affaire, le pseudo imam, a révélé sa moralité qui est parfaitement conforme à ceux qui l’ont mis en place !

Question fondamentale ! En moins de deux minutes Chalghoumi et ces gardes du corps du ministère de l’Intérieur sont arrivés avec leur voiture sur les lieux ! Cela s’appelle donc un guet-apens suite au mail reçu le matin même sur la boîte du collectif et probablement suite aux écoutes téléphoniques!

Nous communiquons aujourd’hui uniquement sur l’essentiel de cette affaire et nous vous tiendrons au courant de la suite des évènements !

Le Collectif Cheikh Yassine

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu