Avertir le modérateur

27/03/2010

Mosquée de Drancy : Le navire Chalghoumi coule, des pirates à la rescousse !

" J'hésitais cet après-midi à me rendre à la mosquée de Drancy, non pas par fainéantise ou par fatigue (j'ai travaillé toute la nuit dernière jusque 6h du matin !...) mais plutôt en souvenir de ce qui s’est passé la semaine dernière ; "le service d'ordre" de Chalghoumi m'avait en effet refusé l'accès au lieu de culte à cause de mon militantisme " anti-Chalghoumi " !!! La prière du Vendredi (joumou’a) est une obligation religieuse ; il est seulement permis au musulman de la manquer pour des raisons très exceptionnelles... Et le fait d'être interdit de prier dans la mosquée de ma ville est-elle une raison devant Allah... ? Imaginez !...

Ce vendredi, le Collectif Cheikh Yassine n'avait prévu aucun rassemblement pour cause de préparation de la grande manifestation du 3 avril prochain ; c'est d’ailleurs un lieutenant de police qui a appelé Abdelhakim Sefrioui hier, jeudi 25 mars, pour lui demander qu'elles étaient ses intentions pour ce vendredi 26 mars. Ce dernier lui a répondu, sur un ton décalé ...: " Nous vous laissons vous reposer et reprendre vos forces... " ; en clair le Collectif avait d'autres priorités...

Cela étant, n'ayant pu rejoindre le Collectif dans leurs initiatives en" back Office " je me suis rendu à la mosquée de Drancy vers 13h. Sur le parking de Drancy Avenir (nous rappelons que c’est un terrain privé appartenant au magasin Carrefour : c'est aussi pour cette raison que les manifestations sont désormais interdites. La préfecture ayant pu jouer de son veto, sinon évidemment sur un terrain public aucune interdiction n'aurait pu se produire) et sans aucune gêne, je me suis directement dirigé vers un agent de sécurité, qui m'expliqua le plus simplement du monde que ce n'était pas possible d’entrer pour moi ; et rebelote. C’était inutile d'entamer un dialogue avec lui ! Je comprends la situation dans laquelle il se trouve et je me dis que dans le fond, il ne fait que faire son travail ! Fataliste et non surpris (l’expérience parle...), je suis resté près du service d'ordre et j'ai assisté à plusieurs "recalages" de fidèles ; chacun d’entre eux réagit différemment à ces interdictions! Il y a ceux qui veulent des explications, ceux qui se mettent en colère, ceux qui font demi-tour ... bref tout un panel d’hommes et de comportements...

Un journaliste était présent aujourd'hui... Si ce dernier avait fait son travail, il aurait dû savoir qu'aujourd'hui rien n'était prévu (et ça se dit journaliste d'investigation!) Une escorte policière patrouillait sur le parking, et un bus de CRS était également au rendez-vous. Une dizaine de fidèles composaient le service d'ordre à l'entrée de la mosquée, parmi eux des professionnels !...

Un remaniement à la Mosquée de Drancy, aussi inutile que celui effectué par Nicolas Sarkozy au sein du gouvernement !


N'y voyez aucun lien évidemment entre le remaniement post-élections régionales de la majorité présidentielle et celui de la mosquée de Drancy ; il s'agit simplement d'une transition ironique de la situation. Si certains s'imaginent qu'il faut remplacer un "incompétent" par un autre" incompétent" le problème reste toujours le même; il vaut mieux alors remplacer celui qui se permet de remplacer les autres.

Tout comme Xavier Darcos et les autres qui se sont fait évincer, sans aucune rancune nous disent-ils, aujourd'hui à la mosquée de Drancy c'est le gentil et naïf Saïd "l'Egyptien" qui vient de remettre sa démission. Pour ma part c'est une personne pour qui je ressens un sentiment particulier puisque ni ses propos ni ses manières ne reflètent nullement l'environnement dans lequel il se retrouve. Il vient de perdre sa mère (le mois dernier si je me rappelle bien "ALLAH yarhma ") et les événements qui ont lieu depuis quelques semaines le dépasse.  Le maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, l'avait reçu le mois dernier pour connaître ses positions et ses relations avec Hassan Chalghoumi : "Je suis un proche de Hassan mais je ne partage pas ses idées", avait-il alors déclaré. Son hésitation à choisir entre Hassan Chalghoumi et les fidèles l'a poussé à démissionner.

On notera également l'absence tant ressentie du vrai imam de Drancy, celle de Khoudéifa,
le jeune et talentueux imam égyptien qui avait semble t-il quelques problèmes de santé et administratifs (Hassan aurait pu faire jouer ses relations pour l'aider non ?! Il connaît les bons tuyaux !...) Si ce dernier était très à l'écart des affaires de Drancy, il n'en reste pas moins que son absence représente un manque à combler pour nous musulmans de Drancy.

La démission de Saïd  sonne comme un coup de pied vers la porte de sortie de Chalghoumi, un constat qu’on rapidement fait tous les anciens "éléphants" de la mosquée; en majorité des Egyptiens manquent à l'appel et sont remplacés par des Tunisiens. Certains y voient des relents nationalistes, d'autres une infiltration du pouvoir tunisien... voire les deux à la fois !

A l'intérieur de la mosquée de Drancy

Même si je n'ai pas pu rentrer à l'intérieur du lieu de culte, j'ai passé quelques coups de fil dans l'après-midi à des amis ici à Drancy.

Hassan Chalghoumi ne se sépare plus de ses "gorilles" même après avoir fait une sélection de ses fidèles, il continue de douter de son influence à travers les "pro-Chalghoumi". Ceci étant, il ne s'est pas exprimé aujourd'hui (d'ailleurs cela fait longtemps qu'il ne le fait plus !)

On me rapporte également qu'un jeune fidèle est intervenu et qu'il osa dénoncer les dépenses financières, plus que douteuses de la trésorerie de la Mosquée. Il évoqua notamment un diner du CRIF pour lequel la mosquée de Drancy a payé de sa poche (donc celles des fidèles) la bagatelle somme de  28 000 €

Malgré une "segmentation" des fidèles de la mosquée, les intervenants contre Hassan Chalghoumi se font de plus en plus nombreux. Il y aura toujours "un renard" dans le poulailler, à moins de lui donner à manger une bonne fois pour toute ... (sic : la démission de Hassan Chalghoumi )

Quelque chose me dit que la semaine prochaine non plus je ne serai pas le bienvenu !

N.B : Pour les "Pro-Chalghoumi" qui viennent régulièrement sur ce site internet, j’attends toujours votre argumentation sur toutes ces polémiques. Que vous m'interdisiez de rentrer à la mosquée de Drancy est une chose, mais de là à croire que j'ai personnellement un problème avec Hassan Chalghoumi en est une autre. Je ne le répéterai jamais assez : ce sont ses dérapages médiatiques qui ont, et qui vont encore poser des problèmes; j'ai du respect pour lui pour son statut de " musulman actif " à Drancy. "

Par Abderrahim

 


Démissions en série à la mosquée de Drancy - Islam
envoyé par Resistance_palestinienne. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

22/03/2010

Vidéo : Pour ceux et celles qui douteraient encore de la Judaisation de la Mosquée Al Aqsa

L'encens était, à une époque, plus précieux que l'or, son odeur a autant envouté les pharaons que les empereurs romains. C'est pour répondre à leurs demandes qu'une route commerciale entre la côte sud de l'Oman et la Terre Sainte a été créée. Tout au long du chemin, des civilisations ont prospéré, d'autres ont disparu... Une série documentaire " Sur la route de l'encens " diffusée sur France 5 nous fait découvrir cette ancienne route commerciale. Kate Humble suit les traces des caravanes qui parcouraient plus de 2000 kilomètres, dans une quête chargée d'histoire et de rencontres surprenantes.

Du sultanat d'Oman au Yémen

Kate Humble commence son épopée de deux mille kilomètres sur l'ancienne route marchande de l'encens qui traverse l'Arabie Saoudite. C'est ici, sur les collines au sud de l'Oman, que l'on trouve les meilleurs encens. Après s'être constituée sa propre réserve de résine précieuse, Kate marche avec la tribu 'Al Mahri', descendants directs des anciens commerçants - et leurs trois cents chameaux le long du parcours original à travers le désert brûlant. Kate se rend ensuite au Yémen où l'encens est utilisé lors de la bénédiction rituelle des nouveau-nés. La ville d'Aden est le nouveau point de départ du commerce de l'encens...

De la Jordanie à la Palestine

Kate Humble se rend en Jordanie et en Israël puis termine son périple en Palestine. Elle nous révèle les secrets de l'ancienne ville de pierre de Pétra et survole en petit avion le désert du Sinaï. Kate continue son extraordinaire voyage sur les traces des Rois Mages à Bethléem. Ultime privilège, l'encens qu'elle a récolté à Oman sera utilisé lors de la célébration de la messe de minuit, dans l'Église de la Nativité, le soir de Noël. Dans la ville sainte de Jérusalem, elle nous fait découvrir la ville et quelques-uns de ces quartiers où l'on devine la présence de l'encens à chaque coin de rue, et pour notre plus grand plaisir ( sic ironique ) elle tombe sur un rabbin extrémiste qui lui dévoile les projets fou du Sionisme : La Judaisation de la Mosquée Al AQSA


Israel veut détruire la Mosquée Al Aqsa

21/03/2010

Mosquee de Drancy : La préfecture interdit les manifestations et envoye des cars de CRS

La prière du vendredi s'est déroulée dans le calme à la mosquée de Drancy ce vendredi 19 mars 2010. La préfecture a effectivement, après un arrêté du préfet de police de Paris, interdit toutes manifestations devant le lieu de culte.

Un important dispositif policier a été renforcé par rapport aux précédents vendredi ( plus de 8 cars de CRS, des policiers en civils avec des caméras, un bus de CRS, ... et des agents de sécurité financés indirectement par les fidèles de Drancy )

L'association culturelle des musulmans de Drancy al-Nour (lumière), qui gère le lieu de culte et qui est dirigée par Hassan Chalghoumi a installé des barrières et filtré l'accès à la mosquée. Le responsable du site internet " L'Islam en France " , qui habite la ville de Drancy depuis plus de 20 ans, s'est également vu refuser l'entrée de la mosquée en raison de ses prises de positions et de sa "propagande" sur internet.

Ce dernier s'est retrouvé avec les membres du collectif  Cheikh Yassine a allés prier à une centaine de mètres, sur le parking du centre commercial qui donne sur la mosquée.

Abdelhakim Sefrioui, chef du collectif cheikh Yassine, a dénoncé cette interdiction de manifester. "La liberté d'expression devient une chimère", a-t-il déclaré à l'AFP. La préfecture "abuse de son autorité pour empêcher l'exercice d'un droit constitutionnel", a-t-il poursuivi, affirmant que le collectif manifestait "toujours dans le calme".

Il a appelé à une "manifestation nationale" le 3 avril à Drancy, de la mosquée à la mairie, "contre l'islam de France et contre l'ingérence des politiques dans le culte musulman".

Début mars, le préfet de Seine-Saint-Denis avait rappelé dans un courrier au collectif Cheikh Yassine qu'il n'était pas autorisé à utiliser une sono pour des motifs liés à l'ordre et à la tranquillité publique. Il ajoutait qu'un rassemblement ne pouvait intervenir sur un terrain privé sans l'accord de son propriétaire ( Magasin Carrefour Avenir )


Islam - Des cars de CRS devant la Mosquee de Drancy
envoyé par Lislamdefrance. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu